Pour une politique de vie associative ambitieuse et le développement d’une société de l’engagement

Ce rapport de mai 2018 est le résultat d’un travail de concertation piloté conjointement par la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie associative, le Haut-Commissaire à l’Économie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale, et le Mouvement associatif.

Le rapport propose 59 mesures. Mais il ne s’agit pas d’un catalogue de propositions. C’est une véritable stratégie globale pour la vie associative s’appuyant sur trois axes qui a été travaillée.

  • Axe 1 : Faire vivre les potentialités de la loi 1901
    conforter le cadre dans lequel évolue les associations
  • Axe 2 : Bâtir une politique de développement, de soutien et de reconnaissance de la vie associative
    donner à la vie associative des moyens à la hauteur de ses enjeux
  • Axe 3 : Faciliter la mission d’intérêt général des associations
    apporter des réponses concrètes face aux facteurs de fragilisation actuels des associations et à leurs impacts sur les activités qu’elles mènent au service de l’intérêt général

En réponse, le 29 novembre 2018, le gouvernement a présenté sa feuille de route « Vie associative ».

« Il est temps que nous ayons en France une politique publique digne de ce nom, ambitieuse et moderne, pour soutenir la création, la vitalité et la croissance de la vie associative. Et cela dans un contexte social et économique qui a affaibli les associations, où les exclusions et les inégalités n’ont cessé de s’accroître, et où il y a un enjeu crucial à retrouver de la cohésion sociale d’une part, et à investir dans les transitions vers une économie plus juste et plus soutenable d’autre part. »

Philippe Jahshan, Président du Mouvement associatif (8 juin 2018)

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close